UN ŒIL SUR LE PRESSE - Adieu la créativité, adieu le plaisir de l'œil

Publié le par Stéphane Canu

Ce matin pas de Parisien/Aujourd'hui en France dans les kiosques. Les journalistes s'opposent au replacement des secrétaires de rédaction à d'autres postes. En clair, on se dirige — et c'est déjà le cas dans un certain nombre de journaux — vers des pages préfabriquées, préconçues, comme on dit modélisées… Adieu donc l'effet de surprise visuel puisque, quotidiennement, on risque bien de se retrouver avec des pages qui se ressemblent toutes. Un peu à l'image du Fait du Jour du Parisien construit systématiquement sur le même modèle, le même schéma, ce qui, à la longue, me fait fuir personnellement. Adieu donc la créativité, en tout cas, pour l'instant. Car, il n'est pas évident que quand les journaux seront tous sortis tout droit des têtes conceptrices de logiciels de mise en page, la presse quotidienne s'en porte mieux…

Publié dans journalistenormand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article