Que recherchent les lecteurs ?

Publié le par Stéphane Canu

Dans une interview accordée aux site Web Edicas.fr, le journaliste Claude Sérillon tente d'expliquer pourquoi on ne lit plus les journaux. Selon lui, « nous vivons dans un pays un peu schizophrène qui demande des documentaires intelligents mais regarde la télé-réalité ». Ce même zapping est-il applicable à la presse écrite ? Demandez-vous le Monde pour préférer vous jeter sur Public ?

Publié dans journalistenormand

Commenter cet article

Edouard LEFEVRE 01/09/2006 00:58

Bp de gens ne lisent plus de journeaux car ils se contentent du web, or pr moi les 2 st complémentaires

oim 31/08/2006 17:39

Oui, sauf que tout le monde n'a pas la chance d'avoir un gratuit dans sa ville, et que les mags d'informations, après de belles années de progression, viennent de vivre une année très difficle qui les a ramenés à leurs niveaux de ventes d'il y a cinq ans…

Jacques Adam 31/08/2006 16:20

Je crois que la presse magazine d'information générale se porte plutôt bien, non ?Les gens lisent le NouvelObs, le Point, l'Express, Marianne....Je crois qu'en taux de pénétration nous avons la presse magazine la plus percutante d'Europe...Et n'oubliez pas les gratuits....Le gratuit du matin, l'hebdo acheté en kiosque... les gens lisent...

JeanPhi 24/08/2006 16:04

Grâce à mon abonnement au Monde.fr, je sais qu'il n'y a pas tant de différences, quant au traitement de la chose politique, entre la presse populaire et la presse intello. En outre (j'ai beaucoup bu cet été), le catalogue photos de l'AFP peut à lui seul fournir les pages de VSD, Public ou autre publication de ce genre. Les organes d'information luttent contre la schizophrénie ambiante: ils se rapprochent tous au point de livrer bientôt, peu ou prou, le même produit. Donc pas de panique, le remède est bientôt là.

Philippe Gras 23/08/2006 21:37

Les gens pensent que ce qui est compliqué est forcément chiant. Les intellectuels, avec eux, prétendent garder une longueur d'avance en préférant un élitisme de bon aloi. Or, Boileau n'a-t-il pas fait une formule en écrivant : "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement / Et les mots pour le dire arrivent aisément" ? Quand les rédacteurs de Public aborderont l'actualité du Monde, ça va faire un malheur !
Découvrez l'actualité en vers et contre tout sur http://poactu.canalblog.com/