C'était hier, c'est déjà trop tard…

Publié le par Stéphane Canu

Vous avez déjà écouté la radio, regardé la télé, surfé sur le Web… Vous avez été informé presque instantanément. Alors, avez-vous réellement envie de redécouvrir ces mêmes infos le lendemain matin dans votre journal ? Certains l'ont compris puisqu'il existe un quotidien qui s'appelle “Aujourd'hui en France”, mais, d'autres ne l'ont pas compris du tout… Et servent encore une soupe bien froide.

Publié dans journalistenormand

Commenter cet article

Denis de Fleury 19/04/2006 17:18

C'était il y a une semaine mais ce n'est pas trop tard !La radio dans la journée, la télé, telles que je les utilise, c'est de l'info en quasi-direct. Pas de bla-bla, des faits. Pas d'analyse, je ne demande même pas au journaliste du direct d'être objectif. Je ne me base pas sur la messe du 20 heures pour analyser une situation. Pour le direct, je veux des faits, uniquement des faits.La presse nationale, la radio le matin (sauf événement majeur dans la nuit pour cette dernière) ne sont pas là pour m'informer. Les infos, je les ai eues la veille (et pour la plupart oubliées). Ce que je désire le matin, c'est une analyse, des comparaisons, des avis individuels, une projection dans le futur ; pas une reprise brute des évènements de la veille.Mais la question essentielle concernant les médias écrits (quotidiens et sites internet) : où trouver le temps nécessaire pour lire et surtout comprendre ce qui est écrit ? Je n'ai pas le temps chaque jour, j'écoute donc la radio avant de partir au travail. Désolé pour la presse quotidienne, la majorité des actifs n'a pas le temps de la lire, il n'y a donc aucune raison de l'acheter.PS : le soir, après une journée de boulot, il serait possible de l'apprécier (dans ce cas, pourquoi une édition le matin) mais la société des loisirs la met en concurrence avec la TV, le jardinage, la lecture, le ménage, internet... Etudions le rapport qualité-prix !!!

Marie 15/04/2006 11:55

Je te souhaite de joyeuses pâques.Marie

Marie 13/04/2006 18:04

Pas de nouvel article, je te souhaite une très bonne soirée.Marie

yves bertrand 12/04/2006 22:05

Que faut il faire alors ? Laisser mourir de leur belle (!) mort les quotidiens ? Faut il que tout meure pour que tout renaisse ? Je crois que les titres normands sont à la dérive malgré le talent, le savoir faire des journalistes et o"ouvriers du livre". Je constate que de plus en plus la presse normande n'est plus "que" un support publicitaire. Mais quand seul l'équilibre (et le mot est faible) financier d'un "papivore" est la règle comment s'en étonner ?
Bon courage,
amicalement Yves Bertrand
(fils d'imprimeur, petit fils d'imprimeur, arrière peti fils d'imprimeur)