L’argent ? C’est gratuit !

Publié le par Stéphane Canu

L’excentrique Patrice Quéréel crée un distributeur d’argent gratuit près de la plage de Sotteville-sur-Mer. L’argent est semé, il n’y a plus qu’à récolter. Rencontre. Au-dessus de la plage, un champs. Sur la route… quelques pièces de monnaie. Bizarre. Approchons un peu. Humm, qu’est-ce que c’est ? Accroché aux fils barbelés qui bordent le champs, un billet de dix euros. Ca sent la fortune ! Quelques mètres plus loin, un petit bâtiment agricole en parpaings. Le toit est percé. Il semble abandonné depuis longtemps. Sur le mur, on peut lire : « Des radis; 1 € ». De plus en plus étrange. Entrons. Il y a peut-être un trésor… Dans un abreuvoir, des centimes, des euros… Des sous, quoi. Mais qui a bien pu semer ainsi le contenu de son porte-monnaie ? Il s’agit d’un personnage atypique. Vêtu d’un costume rose, Patrice Quéréel ne passe pas inaperçu. Adepte de Marcel Duchamp, il s’est déjà fait remarquer dans la région en créant à Nolléval, dans le pays de Bray, un cimetière de l’art puis en organisant en 2004 une visite du «Rouen érotique» dans le cadre des journées du patrimoine. « Un monde sans argent » Voilà qu’il débarque à Sotteville-sur-Mer avec un concept déjanté : un distributeur d’argent gratuit ! Patrice Quéréel avait déjà tenté l’expérience à Rouen. Il disposait chaque jour des pièces sur une table derrière un rideau de fer et avait suspendu un dessin original de Dali… Un acte de malveillance avait réduit son distributeur mais aussi l’œuvre d’art en cendres. Pas découragé, Patrice Quéréel récidive à Sotteville-sur-Mer. Une initiative pas si dingue et anodine qu’il n’y paraît. « Je pense qu’on peut se passer de l’argent. Nous disposons déjà de tout ce dont nous avons besoin. On ne sait même plus comment se débarasser des objets. Ah, soupire-til, je rêve d’un monde sans argent. » Alors, Patrice Quéréel tourne notre société de consommation en dérision. « On pense que les objets ont une valeur. En fait, il s’agit d’une vision marxiste. Le monde tourne bêtement. Tout le monde veut un chiotte, chez lui, dans son appartement parce que tout le monde en a un. » Bon, vous n’avez plus qu’à vous baisser pour ramasser… Parce que l’argent, c’est gratuit ! Pourtant, Patrice Quéréel veut mettre en vente son cimetière de l’art. « Pas le terrain, ni les œuvres, assure-t-il. Mais le concept. Et ça coûte 3 millions d’€. » Bon, je vais au distributeur, je reviens… Voilà un papier dont n'a pas voulu mon canard… Je ne sais pas vraiment pourquoi (Une histoire de conflit de personnes, il paraît). Un sujet exploité il y a quelques semaines par Libération !

Publié dans journalistenormand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CTT 15/03/2006 18:21

Peut-être paske Kir Royal il sent pas très bon et kil a des dents autour du cou et ki s'déguise en flamand rose (c toujours mieux qu'en verre de vin… speciale dédicace Fab')Désolé pour les conneries, je peux pas m'en empêcher, je suis un CTT… !!!!!!!!