DEBAT - Les suspicions d'autocensure vous inspirent-elles de la méfiance ?

Publié le par Stéphane Canu

Les affaires se sont multipliées durant la campagne. Sans jamais qu'elles soient démontrées, plusieurs interventions de Nicolas Sarkozy auraient incité différents patrons de presse ou journalistes à s'autocensurer. L'exemple le plus marquant a sans doute été l'organisation du débat entre Bayrou et Royal entre les deux tours rendue difficile selon eux par le candidat UMP. Il ne fallait pas s'attendre à ce que la tendance s'essoufle après le résultat du second tour et l'élection de Nicolas Sarkozy. Ainsi, la non publication de l'information rappportant que Cécilia n'avait pas voté dans le Journal du Dimanche a suscité une vive réaction des journalistes de ce titre. Au sein d'une lettre ouverte à leur PdG Arnaud Lagardère, ils regrettent que cette initiative porte atteinte à leur devoir d'impartialité qu'ils estimaient avoir respecté jusqu'alors. Ils font également mention de multiples messages et appels téléphoniques de lecteurs froissés par cette affaire. Car, l'essentiel est là. De tels incidents risquent de porter des coups violents à l'image et donc au lectorat des journaux concernés. Alors, cette dernière affaire vous pousse-t-elle à davantage de méfiance vis-à-vis des titres de presse ?

Publié dans journalistenormand

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article