REVUE DE BLOG - Tabernacle, v'là Sarko !

Publié le par Stéphane Canu

"Le président élu français, Nicolas Sarkozy, a été victime d'un canular téléphonique d'humoristes québécois, mais il a raccroché au bout de trois minutes, après avoir été invité à un "dîner de cons" au Canada, ont affirmé mardi les auteurs de la plaisanterie. Les "Justiciers masqués", qui avaient piégé le président Jacques Chirac en janvier 2006 en se faisant passer pour le Premier ministre canadien Stephen Harper, se targuent d'avoir réédité leur coup avec son successeur.
Ils disent avoir joint M. Sarkozy dimanche soir, peu de temps après son élection.
Dans un enregistrement que l'AFP a pu écouter, l'un des humoristes se faisant passer pour M. Harper, s'adresse avec un accent nettement exagéré à M. Sarkozy qu'il appelle "M. Sarkovny" et lui demande "comment ça va".
"Ça va très bien et les choses se sont plutôt bien passées", lui répond l'homme dont les "Justiciers" affirment qu'il s'agit bien de M. Sarkozy.
"C'est vraiment sympa. Vous savez que je suis un grand ami du Canada et que j'aiderai le Canada et que nous avons des relations avec le Canada excellentes", ajoute-t-il en réponse aux félicitations du faux Harper.
Celui-ci demande à M. Sarkozy d'excuser son français "qu'il a appris à l'Institut linguistique", une école de langues de Montréal.
Invité à venir manger une "poutine", un plat populaire québécois, M. Sarkozy dit ensuite qu'il sera "très heureux de venir au Canada", où il a "beaucoup d'amis".
"Puisque vous portez à droite, que je porte à droite et que le président George W. Bush porte à droite, je propose de l'inviter à manger au Canada en même temps que vous", lance alors l'humoriste avant d'ajouter: "Depuis le temps que je rêve d'organiser un dîner de cons".
On entend alors "non, mais attendez" et la communication est coupée.
Un peu plus tôt, le faux Harper dit à M. Sarkozy que le Canada connaît aussi des problèmes de banlieue. "Je parlerai de ça avec vous quand vous le souhaiterez", lui répond ce dernier.
Avant de parler à M. Sarkozy, les deux humoristes, Marc-Antoine Audette et Sébastien Trudel, se sont présentés comme des collaborateurs du Premier ministre canadien, disant s'appeler Willy Waller (un nom rendu populaire au Québec par les sketches comiques des "têtes à claques") et Tim Horton (le nom d'une chaîne de restauration rapide).
Le vrai Stephen Harper a appelé M. Sarkozy lundi pour le féliciter, selon le porte-parole du Premier ministre canadien.
Mme Ségolène Royal, la candidate socialiste battue dimanche par M. Sarkozy, avait elle aussi été victime d'un humoriste, mais français celui-là, qui s'était fait passer pour le Premier ministre québécois Jean Charest.
Le sketch des "Justiciers" devait être disponible mercredi sur le site www.justiciers.tv." Lu hier sur lelombrik.net.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article